• info@onacc.cm
  • (+237) 693370504

   

Les changements climatiques constituent aujourd’hui l’une des plus grandes préoccupations de notre planète. Ce phénomène se présente comme l’un des plus grands défis de l’humanité pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD). Aussi, conscient desdits défis, le Président de la République du Cameroun, le Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Paul BIYA a annoncé du haut de la tribune des Nations Unies, à l’occasion de la 13ème Conférence des parties à la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques en 2007, la création d’un Observatoire National Sur les Changements Climatiques (ONACC) au Cameroun.

Ainsi, pour traduire cet engagement en action, le Chef de l’Etat a créé l’Observatoire National sur les Changements Climatiques par Décret n°2009/410 du 10 décembre 2009 et pour le rendre opérationnel, le Président de la république a par décrets N°2015/512, N°2015/513 du 16 novembre 2015 et N°2016/191 du 11 avril 2016, procédé respectivement à la désignation du Président du Conseil d’Orientation, du Directeur, du Directeur Adjoint et des Membres du Conseil d’Orientation de l’ONACC.

Un nouveau décret présidentiel n° 2019/026 du 18 janvier 2019, viendra conférer à l’ONACC le statut d’ établissement public à caractère scientifique et technique, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière, placé sous la tutelle technique du Ministère en charge de l’Environnement et sous la tutelle financière du Ministère en charge des Finances avec à sa tête, une Direction Générale. 

Our Vision

Contribuer au développement socio-économique du Cameroun sobre en carbone et résilient aux changements Climatiques.

« Ensemble combattons le réchauffement climatique »


Our Mission

Suivre et évaluer les impacts socio-économiques et environnementaux des changements climatiques et proposer des mesures de prévention, d’atténuation et/ou d’adaptation aux effets néfastes et risques liés à ces changements.

Ces missions se résument en deux axes qui trouvent leur ancrage dans le programme 361 « Lutte Contre la Désertification et les Changements Climatiques » du Ministère de l’Environnement de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED). Ces axes sont :

·         le suivi du climat et l’évaluation de ses impacts ;

·         l’inventaire des émissions de gaz à effet de serre et le suivi de la mise en œuvre de la Contribution Déterminée au niveau National.

 

Il s’agit plus spécifiquement :

·   d’établir les indicateurs climatiques pertinents pour le suivi de la politique environnementale ;

·  de mener des analyses prospectives visant à proposer une vision sur l’évolution du climat à court, moyen et long terme ;

·   de suivre l’évolution du climat, de fournir des données météorologiques et climatologiques à tous les secteurs de l’activité humaine concernés et de dresser le bilan climatique annuel du Cameroun ;

·   d’initier et de promouvoir des études sur la mise en évidence des indicateurs, des impacts et des risques liés aux changements climatiques ;

·  de collecter, analyser et mettre à la disposition des décideurs publics, privés ainsi que des différents organismes nationaux et internationaux, les informations de référence sur les changements climatiques au Cameroun ;

· d’initier toute action de sensibilisation et d’information préventive sur les changements climatiques ;

·   de servir d’instrument opérationnel dans le cadre des autres activités de réduction des gaz à effet de serre et dans le suivi de la mise en œuvre de la contribution déterminée au niveau national;

·  de réaliser les inventaires annuels de gaz à effet de serre et le bilan carbone annuel par secteur d’activité socio-économique dans les zones agro-écologiques du Cameroun ;

·   de suivre, au niveau opérationnel, les activités de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les projets de développement ;

·   de proposer au gouvernement des mesures préventives de réduction d’émission de gaz à effet de serre, ainsi que des mesures d’atténuation et/ou d’adaptation aux effets néfastes et risques liés aux changements climatiques ;

· de servir d’instrument de coopération avec les autres observatoires régionaux ou internationaux opérant dans le secteur climatique ;

·   de faciliter l’obtention des contreparties dues aux services rendus au climat par les forêts à travers l’aménagement, la conservation et la restauration des écosystèmes ;

·   de renforcer les capacités des institutions et organismes chargés de collecter les données relatives aux changements climatiques, de manière à créer, à l’échelle nationale, un réseau fiable de collecte et de transmission desdites données.

Do you want to get our quality and timely information on climate change?