• info@onacc.cm
  • (+237) 693370504 / 654392529
News Photo

Lancement du processus d’élaboration du bilan Carbone du Cameroun

Lancement du processus d’élaboration du bilan Carbone du Cameroun

 

Le Dr. Nana Aboubakar Djalloh, Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED) a présidé le jeudi 27 mai 2021 en compagnie de son homologue M. Jule Doret NDONGO des Forêts et de la Faune (MINFOF), l’atelier national de lancement du processus d’élaboration du bilan Carbone du Cameroun.

Cet atelier organisé à l’hôtel United de Mbankomo par l’Observatoire National sur les Changements Climatiques (ONACC) avait pour objectif principal de sensibiliser et d’informer les Administrations, les partenaires techniques et financiers ainsi que les autres parties prenantes, sur le processus d’élaboration du bilan Carbone du Cameroun.

Pendant les travaux, les différents participants venu de la Présidence de la République, des Services du Premier Ministre, du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER), du Ministère des Finances (MINFI), du Ministère de la Recherche Scientifique, du Ministère de l’Economie, de la Planification et l’Aménagement du Territoire (MINEPAT), du Ministère des Transports (MINT), du Ministère de l’Eau et de l’Energie (MINEE)du Ministère des Forêts et de la Faune (MINFOF), du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEPDED), de la REDD+ et autres institutions ainsi que les partenaires au développement au rang desquels le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l’Agence Français de Développement (AFD), Cuso International, l’Union International pour la Conservation de la Nature (UICN), le Fond Mondial pour la Nature (WWF) ont échangé sur l’importance du suivi de l’empreinte Carbone du développement socio-économique du Cameroun ainsi que sur les enjeux et défis liés à la mobilisation de la finance climatique.

Rappelons que cette élaboration du bilan Carbone du Cameroun s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le Climat, où le Cameroun a soumis sa Contribution Déterminée au niveau National (CDN) avec pour ambition, de réduire à hauteur de 32% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) dont 21 % conditionnées et 11% inconditionnelles. Cet Accord prévoit dans son Article 6, la mise en place d’un mécanisme de financement qui vise à rétribuer sur la base des résultats, les efforts des actions menées par les pays pour la réduction des émissions de GES dans l’atmosphère ainsi que la séquestration du Carbone à travers la gestion durable des forêts. 

Share This News

Comment

Do you want to get our quality and timely information on climate change?